Göteborg : Sommet social pour des emplois et une croissance équitables

Lundi, 30 Octobre 2017

Le 17 novembre prochain se tiendra le Sommet Social de Göteborg, organisé par le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker en collaboration avec le premier ministre suédois. Il réunira les chefs d’État ou de gouvernement de l’UE, les partenaires sociaux et d’autres acteurs de premier plan pour un débat ouvert sur les façons de promouvoir une croissance et des emplois équitables. L'occasion de remettre à l'honneur le Cahier coédité par SMart et PLS Face aux nouvelles formes d'emploi, quelles réponses au plan européen ?

Le sommet social pour une croissance et des emplois équitables portera essentiellement sur la manière de tirer le meilleur parti des nouvelles perspectives et de faire face aux défis communs pour les marchés du travail et les modèles de protection sociale d’aujourd’hui et de demain.

En s’appuyant sur l’approche et l’expérience propres à chaque pays, chef-fe-s d'État, partenaires sociaux et expert-e-s de l'économie sociale se réuniront pour façonner ensemble un avenir meilleur pour les Européen-ne-s. Dans le cadre du débat plus large sur l’avenir de l’Europe, le sommet social offrira une occasion unique, venue à point nommé, d’avoir un échange de vues sur la dimension sociale de l’Union et de ses États membres, en présence des principales parties prenantes. S’il n’existe pas d’approche «passe partout» pour l’ensemble de l’Europe, les défis et la nécessité d’agir sont partagés. 

Comme l'a rappelé Jean-Claude Juncker dans son discours sur l'État de l'Union le 13 septembre, le Sommet de Göteborg s'inscrit à la suite de la publication du Socle européen des droits sociaux prônant un marché du travail plus juste et fonctionnel, des systèmes de protection sociale efficaces et plus de dialogue social.

La coopérative SMart, qui participera à cette rencontre, valorisera le Cahier publié en juin dernier avec le think & do tank POUR LA SOLIDARITÉ sur la question du travail atypique dans l’Union européenne et le rôle du décideur européen dans la réforme de la protection des travailleur-euse-s concerné-e-s.